bidoum

Définitions LGBT+

 

Lesbienne

Le terme « lesbienne » est utilisé pour définir une femme, quelque soit son identité de genre, attirée sexuellement et/ou romantiquement par d’autres femmes.

Gay

Le terme « gay » est utilisé pour définir un homme, quelque soit son identité de genre, attiré sexuellement et/ou romantiquement par d’autres hommes.

Le terme peut aussi être utilisé pour définit autant un homme, quelque soit son identité de genre, attiré par d’autres hommes, qu’une femme, quelque soit son identité de genre, attirée par d’autres femmes. C’est principalement le cas dans les cultures anglo-saxones. Dans ce cas, le terme de personne « gay » est utilisé dans le sens de personne « homosexuelle ».

Bi

Le terme « bisexuel.le.x », ou simplement abrégé « bi » est utilisé pour définir une personne, quelque soit son identité de genre, attirée sexuellement et/ou romantiquement autant par les hommes que par les femmes. Il arrive que certaines personnes bi ressentent malgré tout une préférence envers l’un ou l’autre des genres.

Trans*

Le terme « transgenre » ou « trans* » est utilisé pour définir une personne, indépendamment de son orientation sexuelle, dont l’identité de genre ressentie est différente du sexe (masculin ou féminin) qui lui a été attribué à la naissance sur la base de ses caractéristiques génitales. On l’oppose au terme cisgenre, qui définit une personne dont l’identité de genre ressentie correspond au sexe qui lui a été attribué à la naissance.

Le terme de femme trans* définit une personne ayant une identité de genre se situant dans le spectre féminin, mais dont le sexe masculin lui a été attribué à la naissance. Une femme trans* est une femme, peu importe son expression de genre, son apparence, ses caractéristiques génitales ou encore son état civil.

Le terme d’homme trans* définit une personne ayant une identité de genre se situant dans le spectre masculin, mais dont le sexe féminin lui a été attribué à la naissance. Un homme trans* est une hommr, peu importe son expression de genre, son apparence, ses caractéristiques génitales ou encore son état civil.

Une personne trans* peut entreprendre divers démarches pour vivre en adéquation avec son identité. Elle peut choisir d’adapter son apparence physique ou son style vestimentaire – on parle généralement d’expression de genre – en fonction de ce que la société caractérise comme masculin ou féminin. Elle peut aussi choisir d’entreprendre une transition médicale, visant à modifier certaines caractéristiques sexuelles primaires ou secondaires pour les faire correspondre à son identité de genre ressentie. Il peut s’agir d’un traitement hormonal de substitution, ainsi que, pour une femme trans*, d’une augmentation mammaire, d’une chirurgie de féminisation faciale ou vocale ou d’une vaginoplastie, et pour un homme trans*, d’une mastéctomie, d’une hystérectomie ou d’une phalloplastie.

Aucune de ces opérations ni aucun traitement hormonal de substitution ne peuvent être imposés à une personne trans*. La transidentité concerne uniquement le ressenti interne de l’identité de genre et ne doit pas nécessairement s’exprimer médicalement ou socialement. De même, une personne trans* peut choisir librement de modifier son prénom, ses pronoms d’usage ou son état civil. Elle peut tout aussi bien choisir de conserver le prénom et l’état civil qui lui ont été attribués à la naissance et d’employer les pronoms d’usage imposé par la société.

Intersexualité

L’intersexualité n’est ni une orientation sexuelle, ni une identité de genre. Une personne intersexe désigne une personne née avec des caractéristiques génitales qui ne correspondent pas aux définitions typiques des caractéristiques géniales masculines et féminines. Ces variations peuvent se trouver au niveau chromosomique, anatomique ou hormonal et se manifestent à divers degré sur le plan physique, par exemple dans l’apparence des organes génitaux externes ou internes, dans le fonctionnement des gonades, dans la distribution des graisses, de la pilosité et de la masse musculaire, ainsi que dans le développement mammaire.

On estime à 1.7% le nombre de personne née intersexe. Ces personnes ont pendant longtemps fait l’objet de chirurgies correctives imposées, parfois au détriment des parents, pour les faire correspondre au genre masculin ou féminin. Certaines personnes intersexes peuvent se reconnaître dans le genre masculin ou féminin qui leur a été assigné à la naissance. D’autres, en revanche, ont une identité de genre ressentie différente que le sexe qui leur a été attribué à la naissance. Ce qui pousse aujourd’hui, de plus en plus d’associations, Togayther y compris, à se battre pour qu’aucune chirurgie ne soit pratiquée et aucun genre assigné à la naissance aux personnes intersexes, afin qu’elles puissent exercer elle-même ce choix en grandissant.

D’autres orientations sexuelles

Une personne assexuelle est une personne qui ne ressent pas d’attirance sexuelle pour une autre personne. En revanche, une personne assexuelle peut être attirée ou non romantiquement par une autre personne.

Une personne pansexuelle est une personne qui se sent sexuellement et/ou romantiquement attirée par n’importe quel genre de personne, quel que soit son orientation sexuelle, son identité de genre ou son expression de genre. Les personnes pansexuelles se distinguent des personnes bisexuelles car elles incluent davantage de variations de genre « non-binaires ».

Une personne androsexuelle est une personne, quelque soit son identité de genre, qui est attirée sexuellement et/ou romantiquement par la masculinité et l’expression de genre masculine, en fonction de ce que la société caractérise comme masculin, quel que soit l’orientation sexuelle ou l’identité de genre de son partenaire.

Une personne gynésexuelle est une personne, quelque soit son identité de genre, qui est attirée sexuellement et/ou romantiquement par la féminité et l’expression de genre féminine, en fonction de ce que la société caractérise comme féminin, quel que soit l’orientation sexuelle ou l’identité de genre de son partenaire.

D’autres identités de genre

Une personne non-binaire ne se définit pas comme étant (exclusivement) homme ou (exclusivement) femme. Le terme regroupe les personnes qui ne se sentent ni homme ni femme (agenre ou neutre), les personnes qui se sentent à la fois homme et femme (bigenre), les personnes dont le genre fluctue (genderfluid). Les personnes non-binaires peuvent choisir d’utiliser des pronoms masculins ou féminins, d’alterner entre les deux ou encore de choisir ou de s’inventer des pronoms neutres.