bidoum

Journal du comité

Le journal du comité est un compte rendu non exhaustif des activités du comité et de leurs réunions.

Pour la première fois, Togayther a tenu un stand aux Promos du Locle. Nous avons eu la surprise de nous voir attribuer un bon emplacement malgré cela (merci aux organisateurs).

Notre but était de faire connaître l’association dans les montagnes neuchâteloises et de hisser fièrement les couleurs LGBT+. Les deux objectifs ont été atteints avec grand succès et le comité en est fier. En effet, nous avons distribué environ 500 flyers décrivant l’association, nos buts, nos services et nos activités. De plus, des membres de la communauté LBGT+ de tout âge ont découvert notre existence et nous comptons à ce jour deux nouveaux membres inscrits et certain.e.x.s intéressé.e.x.s à participer à nos activités.

La journée, nous tenions un stand d’information avec le soutien de :

  • Centre de santé sexuelle de Neuchâtel
  • Groupe Sida Neuchâtel
  • Klamydia’s
  • Stop Suicide
  • LWORK
  • InfoEntraide

Dès 19h30, le stand s’est transformé en vente de boissons et notre fameuse planche de shots arc-en-ciel a connue beaucoup de succès. Pour le tenir, nous avons pu compter sur 25 bénévoles dont une Drag Queen neuchâteloise, Jessica Potte, qui a animé les deux soirées.

D’ailleurs, je tiens à souligner qu’elle a eu une mésaventure… Elle a été insultée par une personne qui a tenu des propos homophobes et qui lui a jeté un verre d’alcool à la tête lorsqu’elle rentrait à la fin du premier soir, bien qu’elle ait été escortée par un membre du comité. Grâce à lui, elle a pu s’en sortir presque indemne (merci à lui). Cet événement prouve qu’il est encore nécessaire de militer aujourd’hui pour être respectés.

Mis à part cela, nous n’avons pas eu de problème et les deux soirées se sont parfaitement déroulées.

Un grand merci à tous les bénévoles pour leur aide et au Cœur de France, boulangerie chaux-de-fonnière, pour avoir rempli gratuitement leurs ventres avec ses invendus.

Seul regret, peu de membres de l’association sont venus nous voir…

/

Webmaster
Le nouveau site est en construction et une première version sera mise en ligne avant les promos.

Un message sur la page Facebook « Événements Togayther » a été publié pour annoncer sa suppression et rediriger ses abonnés sur notre page principale « Association Togayther ».

Activités passées
Le dernier vendredi du bas avant le programme estival s’est bien déroulé. Une bonne dizaine de personnes se sont retrouvées à l’Angélus pour prendre l’apéro et souper ensemble. Le restaurant va fermer ses portes à la fin du mois. Nous remercions chaleureusement André pour toutes les fois où il nous a accueilli les bras ouverts.

Lors de la Pride de Lugano, seuls deux membres de Togayther ont participé à notre événement. C’est pourquoi ils ont rejoint le groupe de la LOS. L’Organisation suisse des lesbiennes nous a permis de déposer nos flyers sur leur stand et distribuer nos autocollants.

Cinq membres et sympathisants de Togayther se sont rendus à la Pride de Zurich.

Activités futures
Le sujet principal de ce comité fut les finitions de l’organisation de notre stand aux Promos. Notre fournisseur nous ayant lâché un mois avant l’événement, cela a compliqué la logistique. Cependant, le groupe de travail a su trouver des solutions rapidement.

Le 20 juillet se déroulera un pique-nique à St-Blaise et nous iront voir les feux d’artifice le 1er août à Neuchâtel.

En août, une randonnée sera organisée.

/

En cours de rédaction…

/

Le 15 juin dernier, deux membres du comité ont participé à une séance d’analyse des discriminations et violences envers les LGBT+.

La séance a été mise sur pied par le médecin cantonal et le service de la santé publique du canton de Neuchâtel. Elle a réuni également des représentants de la police neuchâteloise, de l’office de protection de l’enfance, de Stop Suicide, du SAVI et de la Cappes.

L’objectif de cette séance était de faire un premier pas vers un état des lieux en matière de discriminations et violences envers les LGBT+ dans le canton, afin d’identifier et de mettre en œuvre des interventions pour lutter contre ces phénomènes qui fragilisent la santé psychique des personnes LGBT+.

Une nouvelle séance sera agendée d’ici la fin de l’année et nous participerons en octobre à une journée de formation des personnes intervenant à titre professionnel dans le cadre scolaire sur les ressources pour faire face aux problèmes de discriminations, notamment envers les jeunes LGBT+

/