bidoum

Le 15 juin dernier, deux membres du comité ont participé à une séance d’analyse des discriminations et violences envers les LGBT+.

La séance a été mise sur pied par le médecin cantonal et le service de la santé publique du canton de Neuchâtel. Elle a réuni également des représentants de la police neuchâteloise, de l’office de protection de l’enfance, de Stop Suicide, du SAVI et de la Cappes.

L’objectif de cette séance était de faire un premier pas vers un état des lieux en matière de discriminations et violences envers les LGBT+ dans le canton, afin d’identifier et de mettre en œuvre des interventions pour lutter contre ces phénomènes qui fragilisent la santé psychique des personnes LGBT+.

Une nouvelle séance sera agendée d’ici la fin de l’année et nous participerons en octobre à une journée de formation des personnes intervenant à titre professionnel dans le cadre scolaire sur les ressources pour faire face aux problèmes de discriminations, notamment envers les jeunes LGBT+